COMMUNIQUÉ : « Nous préférons avancer debout qu’attendre assis : pas de Hadra Trance Festival en 2021. »

Nous avions fait le choix de ne pas vous annoncer de festival 2021 et préférions être prudent.e.s avant de prendre une décision, ne sachant pas après l’annulation de l’édition 2020 s’il y aurait une saison des festivals cette année. Le gouvernement a annoncé la semaine dernière de nouvelles mesures afin de donner des réponses concrètes aux organisateurs de festivals en 2021. Le cahier des charges a été donné, de manière pragmatique et sans détours : il n’y aura que des festivals assis, distanciés et à moins de 5 000 personnes. C’est donc suite à ces annonces et avec grand regret que nous nous résignons à abandonner le projet du Hadra Trance Festival 2021. 

Nous avons toujours revendiqué le souhait de créer un espace de liberté, d’échange et de partage. Les mesures annoncées vont à l’encontre de nos valeurs et nous ne sommes pas prêt.e.s à faire de tels compromis car nous ne voulons pas modifier l ’ADN du festival. Ce même ADN qui a été construit depuis 20 ans par des passionné.e.s, des bénévoles impliqué.e.s, des artistes en devenir et des partenariats forts, pour que la fête soit libre. Si le Hadra Trance Festival n’a pas lieu en 2021, c’est aussi pour rendre hommage à toutes ces valeurs, à ces fondements même. Pour ne pas oublier qui nous sommes et surtout, qui nous voulons être dans l’avenir. 

Nous ne resterons pas assis à attendre, nous serons debout ensemble, pour crier haut et fort que nous sommes essentiel.le.s à cette société, convaincu.e.s par le bonheur qu’apportent ces espaces de liberté à l’humanité. Nous serons debout à côté de nos artistes, au plus près de leur création musicale. Debout auprès des personnes que l’on accompagne avec le volet Trancemission, à la découverte des pratiques des musiques électroniques. Debout aux côtés de nos intermittent.e.s, à imaginer des scénographies et des idées folles à venir. Debout à Vieure, où d’autres formes de projets que le festival, riches en expériences humaines, se peaufinent. Debout aux côtés des acteurs culturels, pour demander la réouverture des lieux, salles de spectacles, clubs, cinémas, musées et aussi bars, restaurants. Debout à proposer des conférences, des spectacles, pour célébrer à notre façon les 20 ans de l’association. Nous serons donc partout ailleurs qu’au plan d’eau de Vieure en août 2021, mais il vaut mieux être debout partout qu’assis nulle part. 

Nous adressons à nouveau tout notre soutien à ceux.celles qui subissent et partagent la peine d’un été sans les festivals que nous chérissons : notre public, nos salarié.e.s, intermittent.e.s, bénévoles, artistes, intervenant.e.s, prestataires, partenaires et ami.e.s de Vieure et de la communauté de communes du Bocage Bourbonnais. 

Sachez que notre énergie et notre motivation n’en sont que renforcées : nous reviendrons et continuerons de projeter des retrouvailles à la hauteur de cette longue absence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *